France 1-1 Turquie. La pause n’a pas fonctionné

0
89

Didier Deschamps avant le match avait souligné que l’équipe nationale turque était un puissant rival, ce n’est pas en vain qu’elle menait dans le groupe H et tapotait les Français dans leur domaine. Cependant, cela était perçu comme une phrase de devoir. Du drapeau tricolore, ils s’attendaient à se venger et, par conséquent, à obtenir un billet pour la finale de l’euro.

Les hôtes des premières minutes ont dominé le terrain, mais en première mi-temps, le ballon a refusé obstinément de s’engager dans le but adverse. Plus précisément, Mert Gunok ne l’a pas laissé y aller. Le gardien de but de Bashaksehir a enregistré au moins trois arrêts méritants avant la pause. À la 17e minute, il a remporté une sortie en tête-à-tête avec Griezmann et a réussi à revenir au cadre pour refléter le résultat de Sissoko. Une fois que Moussa a battu dans le coin inférieur après qu’Antoine ait rudement manqué un centre sur la gauche, le gardien de but a réagi merveilleusement bien. Dans plusieurs épisodes, Günock a réussi à franchir la ligne d’arrivée. Une fois de plus, lorsque Griezmann se retournait au poteau le plus éloigné après s’être écarté du flanc, il avait de la chance que le ballon soit passé.

En seconde période, les Turcs ont réussi à atténuer la pression de l’adversaire, ce à quoi Didier Deschamps a répondu en remplaçant bin Edder par Olivier Giroud. L’attaquant expérimenté avait quatre minutes pour faire avancer son équipe. Après un corner, Olivier leva les yeux de ses gardiens et se frappa la tête dans le coin inférieur.




Cependant, les Français ne se sont pas réjouis longtemps. À la 82e minute, Chalkhanoglu donna un coup franc sur le flanc droit et Kaan Ayhan frappa également à la tête et força le capitaine du gardien tricolore à capituler. C’était le premier et le dernier coup des Turcs dans le match… Avant la fin du match, la France avait une chance de remporter la victoire, mais Gunok réussissait à frapper Ikone à une distance moyenne du support.

Donc 1: 1. La France avec toute la richesse de son personnel hautement qualifié ne suffisait pas, apparemment, tout d’abord, Paul Pogba, qui pourrait trouver quelque chose au milieu du terrain, et Kiliana Mbappe ne serait pas à sa place, étant donné les problèmes de mise en œuvre. Au final, la Turquie conserve la première place du groupe, même si les janissaires ont les mêmes 19 points qu’en France. L’Islande a encore une chance théorique de briser une paire de leaders, soit deux points de retard sur les deux étapes avant la fin de la phase de groupes.

Facebook Comments