Benjamin Griveaux retire sa candidature après la diffusion de vidéos intimes [VIDEO]

Sourcewww.bfmtv.com


0
1186

Tête de liste LaREM pour les élections municipales à Paris, Benjamin Griveaux a annoncé qu’il retirait sa candidature ce vendredi matin.

« J’ai décidé de retirer ma candidature à l’élection municipale parisienne. » A un mois du scrutin, Benjamin Griveaux, le candidat LaREM à la mairie de Paris a annoncé son retrait de la campagne, dans une allocution à BFM Paris.

Cette décision soudaine fait suite à la diffusion d’une vidéo intime attribuée au candidat, diffusée sur un site internet et sur les réseaux sociaux. Dans sa déclaration, Benjamin Griveaux a aussi dénoncé le climat de la campagne.

« Depuis plus d’un an ma famille et moi avons subi des propos diffamatoires, des mensonges, des rumeurs, des attaques anonymes, la révélation de conversations privées dérobées et des menaces de mort. Ce torrent de boue m’a affecté mais surtout a fait du mal à ceux que j’aime. Comme si cela n’était pas suffisant, hier un nouveau stade a été franchi. Un site internet et des réseaux sociaux ont relayé des attaques ignobles mettant en cause ma vie privée », a-t-il déclaré au micro de BFM Paris.

« Cela va trop loin »

« Je ne suis pas prêt à nous exposer davantage, ma famille et moi, quand tous les coups sont désormais permis, cela va trop loin. C’est pourquoi j’ai décidé de retirer ma candidature à l’élection municipale parisienne », a ajouté le désormais ex-candidat LaREM expliquant que cette décision lui « coûte » mais souhaitant donner la priorité à sa famille.

« Le projet pour Paris, que nous avons construit et pour lequel nous nous sommes battus, ce projet aujourd’hui il vivra mieux sans moi », a encore ajouté Benjamin Griveaux.

L’ancien secrétaire d’Etat a enfin remercié ses équipes de campagne, ses colistiers et colistières, tout en souhaitant aux Parisiens « une campagne digne ».

Une campagne qui peinait à décoller

Lourdement handicapé par la dissidence de Cédric Villani, l’ancien porte-parole du gouvernement a vu sa campagne de plus en plus éclipsée par le duel entre Anne Hidalgo et Rachida Dati. Ajoutées à ce contexte, d’autres maladresses ont fait grincer des dents, y compris dans son propre camp chez LaREM.

Dernièrement, des clichés visant à casser l’image sévère du candidat ont été diffusés sur les réseaux sociaux, déclenchant plus d’hilarité que d’adhésion.

Benjamin Griveaux avait été désigné tête de liste de LaREM en juillet 2019, choisi à l’unanimité par les membres de la commission nationale d’investiture de La République en marche.

Facebook Comments