Coronavirus: Macron annule ses déplacements prévus cette semaine

Sourcefr.sputniknews.com


0
749

Emmanuel Macron annule ou reporte ses déplacements prévus cette semaine, indique BFM TV en se référant à l’Élysée. Ces changements concernent les visites qui ne sont pas en lien avec le coronavirus. L’AFP cite la nécessité de «se concentrer sur la gestion de la crise» du coronavirus.

Le Président français a pris la décision d’annuler tous ses déplacements prévus jusqu’au 5 mars, a appris BFM TV auprès de l’Élysée.

Les visites du chef de l’État qui ne sont pas en lien avec la propagation du Covid-19 ont été annulées ou reportées. Les nouvelles dates ne sont pas encore précisées.

À cause du coronavirus

La chaîne de télévision a suggéré que ces changements dans l’agenda d’Emmanuel Macron pouvaient être liés à l’épidémie de coronavirus. Peu après, cette information a été confirmée par l’AFP citant l’Élysée qui l’a expliqué comme le besoin de «se concentrer sur la gestion de la crise» du coronavirus.

«Compte tenu de l’évolution de la crise du coronavirus, le président a décidé de modifier son agenda cette semaine afin de se concentrer pleinement sur le suivi de la gestion de la crise», a expliqué l’Elysée citée par l’AFP.

«Dans ce contexte, il sera amené à effectuer plusieurs déplacements ou rendez-vous dans le courant de la semaine à la rencontre des personnels hospitaliers, de la population et des autorités sanitaires», a ajouté la présidence.

«Nous avons décidé, en accord avec la présidence de la République, de reporter à une date ultérieure le 35e dîner du Crif», a déclaré Francis Kalifat, assurant que ce rendez-vous annuel à Paris, auquel assiste un millier de personnes, se tiendrait «de toute façon en 2020».

Les visites concernées

Ainsi, Emmanuel Macron ne se rendra pas au dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), initialement prévu au Carrousel du Louvre, et ne sera pas présent dans le département du Gers, où il devait rencontrer Stéphane Bern, animateur de radio et de télévision, pour aborder la question du patrimoine. Prévu jeudi, le déplacement de M.Macron en Île-de-France sur le sujet du séparatisme a été également annulé.

Auparavant, M.Macron avait pointé du doigt l’importance de la maladie, lors de sa visite à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, où est décédé le premier patient français des suites du coronavirus. «On a devant nous une épidémie qui arrive» et il faudra «l’affronter au mieux», avait-il déclaré pendant une rencontre avec des médecins.

La France, qui compte 130 cas de contamination depuis fin janvier, est devenue l’un des principaux foyers du coronavirus en Europe, avec l’Italie et l’Allemagne. Plusieurs mesures ont été annoncées par l’exécutif, comme l’annulation de tous les rassemblements en milieu fermé de plus de 5.000 personnes.

Facebook Comments