Ce vendredi, lors de l’examen du projet de loi sur l’économie circulaire, le Sénat a adopté un amendement du sénateur écologiste, Guillaume Gontard qui interdit l’utilisation des plastiques à usage unique à l’horizon 2040.

« En cas de non-action des États et des citoyens, les océans pourraient contenir une tonne de plastique pour trois tonnes de poissons à l’horizon 2025 » a d’abord rappelé le sénateur écologiste, Guillaume Gontard, avant de regretter « une politique de petits pas » sur ce sujet. « Pour cette raison, nous proposons de fixer une date, une date possible, 2040 (…) pour interdire purement et simplement l’utilisation de plastique à usage unique (…) un délai largement suffisant pour les industriels afin de s’adapter à ce choix de société » a-t-il fait valoir.

L’amendement a été adopté malgré des avis défavorables de la commission et du gouvernement.

La sénatrice membre du groupe socialiste, Sophie Tallié-Polian a fait passer un autre amendement qui interdit la pratique du suremballage plastique.

Facebook Comments