En France, la police a arrêté 68 personnes qui ont lapidé des agents de la sécurité lors d’un rassemblement de protestation contre le sommet du G7. 38 manifestants ont également été arrêtés.Les autorités ont un accès limité à Biarritz – seuls les résidents locaux et les travailleurs peuvent entrer dans la ville au moment du sommet. Environ 13 000 policiers et gendarmes ont été envoyés dans la ville pour protéger la loi et l’ordre.

La police a bloqué le passage des manifestants vers un pont de la ville de Bayonne, adjacente à Biarritz. En réponse, des pierres et des bouteilles ont volé dans la police. Par conséquent, la police a utilisé des gaz lacrymogènes et des canons à eau contre les manifestants; personne n’a été blessé.

Cependant, d’autres manifestations dans les villes voisines ont été calmes. En particulier, le rassemblement de protestation organisé dans les villes de Hendaye et d’Irun, des deux côtés de la frontière franco-espagnole, s’est déroulé dans le calme. Selon les organisateurs, 15 000 personnes y ont pris part. La police a signalé environ 9 000 participants.

Il est à noter que des anti-mondialistes, des militants écologistes et des représentants des « gilets jaunes » ont pris part aux manifestations.

Facebook Comments