Liban : le coup de sang d’Emmanuel Macron contre un journaliste

Sourcefr.news.yahoo.com


0
391

À l’occasion de son déplacement au Liban, Emmanuel Macron s’est emporté contre un journaliste du Figaro. La raison de sa colère pourrait être à cause d’un article concernant sa rencontre avec Mohammed Raad, chef du bloc parlementaire du Hezbollah.

C’est une scène peu banale qui a été filmée par les caméras de LCI. Lors d’une réception à Beyrouth, à l’occasion du déplacement d’Emmanuel Macron au Liban, le chef de l’État s’est vivement emporté contre Georges Malbrunot, journaliste du Figaro, pris en otage en Irak par l’armée islamique pendant 124 jours en 2004.

“Ce que vous avez fait là, compte tenu de la sensibilité du sujet, compte tenu de ce que vous savez de l’histoire de ce pays est irresponsable. Irresponsable pour la France, irresponsable pour les intéressés ici et grave d’un point de vue déontologique. Vous m’avez entendu défendre les journalistes, je le ferai toujours. Mais je vous parle avec franchise, ce que vous avez fait est grave, non professionnel et mesquin.”

“Je veux travailler avec vous pour changer le Liban”

La raison de cette colère d’Emmanuel Macron pourrait être liée à un article publié lundi 31 août par le journaliste spécialiste du Moyen-Orient du Figaro intitulé “Le pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah”. Dans celui-ci, Georges Malbrunot revient sur les actions du chef de l’État au Liban suite à la double explosion du 4 août dernier à Beyrouth, et plus précisément sur un échange entre Emmanuel Macron et Mohamed Raad, chef du bloc parlementaire du Hezbollah. Pour rappel, cette mouvance est classée terroriste par des pays comme les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’Allemagne, comme le souligne Georges Malbrunot dans son article.

Le journaliste évoque un échange de huit minutes dans lequel le président de la République aurait déclaré : “Je veux travailler avec vous pour changer le Liban”, en citant une source française à Beyrouth. “Vous voulez aider les Libanais, oui ou non ? Donc rentrez à la maison, quittez la Syrie et le Yémen, et faites le boulot ici pour construire un État parce que ce nouvel État va aussi bénéficier à vos familles” aurait assené Emmanuel Macron au chef du bloc parlementaire du Hezbollah.

Retrouvez cet article sur fr.news.yahoo.com

Facebook Comments