Macron dit non à la revalorisation des retraites des agriculteurs

Sourcefrancetvinfo.fr


0
2792

Le président de la République a été interpellé en plein débat sur la question des retraites des agriculteurs. Mais pas question pour lui de céder et de les revaloriser.

Les agriculteurs attendaient un geste du chef de l’État au Salon de l’agriculture. Ils ne l’ont pas forcément eu. Dans les faits, un agriculteur à la retraite touche en moyenne 730 euros par mois, c’est en dessous du seuil de pauvreté et en dessous de la retraite moyenne des Français qui s’élève à 1 400 euros net par mois. Interpellé sur la question, Emmanuel Macron a dit qu’il ne pouvait pas revenir sur le passé. « Je ne peux pas gérer l’avenir et le passé en même temps. Je ne vais pas vous mentir, on rattrape des choses qui n’ont pas été faites depuis des décennies. Tous ceux qui rentreront dans le nouveau système, contrairement à l’ancien, ils auront une garantie de retraite minimum. Tous les retraités d’aujourd’hui peuvent y rentrer ? C’est impossible », a-t-il martelé.

1 000 euros minimum

Les nouveaux pourront donc toucher un minimum de 1 000 euros net ainsi que 85% du SMIC, mais ce ne sera qu’en 2025, explique Sophie Gauthier en plateau. Mediapart a aussi pointé du doigt les montants des rémunérations des dirigeants de la FNSEA. Bien plus élevées que dans les entreprises de taille équivalente ou chez les autres syndicats. Le nouveau directeur général, Clément Faurax, toucherait 13 400 brut mensuel. Il aurait pratiqué une politique large d’augmentation des rémunérations à son arrivée en avril 2019.

Facebook Comments