La présidente du RN devance Christine Lagarde, Greta Thunberg ou encore Marion Maréchal dans un sondage Ifop relayé par « Le Figaro ».

De sondage en sondage, Marine Le Pen se place comme la concurrente naturelle de son parti avant l’élection présidentielle de 2022. D’après des travaux réalisés par l’Ifop pour le prix Femmes d’Influence et la société de cosmétiques Shiseido, les Français jugent que la cheffe de file du Rassemblement national est la femme politique ou publique la plus influente, relaie Le Figaro.

Vingt-trois pour cent des 1 003 personnes interrogées ont répondu Marine Le Pen à la question « Quelle est, selon vous, parmi les personnalités connues nommées ci-dessous, la femme politique / publique qui a le plus d’influence en 2019 ? » La présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, avec 21 % des voix, se classe deuxième de ce sondage, quand la jeune militante suédoise Greta Thunberg (17 %) est troisième.

Marine Le Pen à 36 % de « bonnes opinions » en novembre

Marion Maréchal, aujourd’hui retirée de la vie politique et désormais présidente de l’institut de sciences politiques Issep, est septième, avec 5 % des suffrages. Elle devance les deux dernières femmes publiques de l’étude : Valérie Pécresse et Rachida Dati. La présidente de la région Île-de-France, démissionnaire de LR, et la maire du 7e arrondissement, également candidate du parti aux municipales de l’année prochaine, recueillent respectivement 2 % et 1 % des voix.

La bonne dynamique dont jouit Marine Le Pen se confirme dans deux autres récents travaux, publiés ce mois-ci. Un sondage Ifop pour LeJournal du dimanche du 3 novembre lui attribue ainsi 28 % d’intentions de vote au premier tour de la présidentielle, la plaçant au coude-à-coude avec Emmanuel Macron, qu’elle devance même d’un point dans le cas où le candidat de la droite était Xavier Bertrand ou François Baroin. D’après un tableau de bord Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio publié le 12 novembre, la députée RN du Pas-de-Calais bénéficie par ailleurs de 36 % de « bonnes opinions », soit une hausse de 8 points par rapport au mois précédent, et une popularité record pour l’ancienne eurodéputée depuis le début du quinquennat.

Facebook Comments