Parti du lycée Picasso, un mouvement de grogne lycéenne s’est développé ce mardi matin devant le lycée Arago à Perpignan. Jusqu’à une charge de la police.

La police a chargé ce mardi matin vers 10h15 dans l’avenue du Lycée où se situe l’entrée du lycée Arago, non loin du centre-ville. Alors qu’un attroupement de quelques dizaines de lycéens s’était formé devant le lycée, un véhicule de pompiers et une trentaine de policiers se sont postés sur l’avenue en provenance du boulevard des Pyrénées. Un groupe de policiers casqués et équipés de bouclier et de LBD (lanceur de balles de défense) s’est ensuite posté sur l’autre partie de l’avenue, bloquant les deux issues.


Six interpellations

Plusieurs personnes portant ou pas des Gilets jaunes, plus âgées que les lycéens, sont alors intervenus pour haranguer les lycéens (1 minute 18 secondes de la vidéo). Une intervention qui a provoqué le départ, en courant, d’une partie des lycéens par la passerelle du pont Arago. C’est alors que les forces de l’ordre ont chargé, procédant à l’arrestation d’un jeune homme portant une casquette blanche (1 minute 22 secondes de la vidéo).

Une intervention qui a mis un terme à l’attroupement lequel était terminé un peu avant 11 heures. La personne interpellée a été emmenée par les forces de l’ordre.

L’agitation lycéenne avait commencé un peu plus tôt au lycée Picasso. un cortège a alors rallié Jean-Lurçat puis Arago avant de se disperser dans le secteur de la gare. Au cours de ce périple six personnes ont été interpellées par la police pour jet de projectiles sur les forces de l’ordre, feux de poubelles et outrages.

 

Facebook Comments