Réforme des retraites : Édouard Philippe annonce l’utilisation de l’article 49.3

Sourcewww.francebleu.fr


0
485

Le premier ministre Édouard Philippe annonce ce samedi l’utilisation de l’article 49.3 pour une adoption du projet de réforme des retraites sans vote.

Le Premier ministre Édouard Philippe annonce l’utilisation du 49.3 à l’Assemblée nationale pour permettre l’adoption du projet de loi de réforme des retraites, « non pour mettre fin au débat, mais pour mettre fin à cet épisode de non-débat, à un Parlement privé de sa fonction éminente de faire la loi. »

Par ce biais, il engage la responsabilité du gouvernement. « J’engage la responsabilité du gouvernement sur un texte, qui n’est pas le texte initial que nous avons déposé sur le bureau de l’Assemblée nationale ».

Je fais confiance au dialogue social – Édouard Philippe

Édouard Philippe évoque un texte « amélioré, profondément enrichi grâce à tous les amendements que nous intégrons à ce texte ». « Je fais confiance au dialogue social », a déclaré le Premier ministre.

Le Premier ministre Edouard Philippe était l’invité du 20H d’Anne-Claire Coudray sur TF1 ce samedi soir, pour évoquer le coronavirus et le recours au 49-3. « Ça fait 13 jours qu’on discute, 115 heures de débat, on a étudié 7 articles sur 65. Pendant 9 heures on a discuté du titre de la retraite », déplore le premier ministre. « Le débat, ce n’est pas pour qu’une toute petite minorité s’accapare le temps de parole », ajoute-t-il. Edouard Philippe fait référence aux 19.000 amendements déposés par La France Insoumise et « la logique d’obstruction assumée par Jean-Luc Mélenchon. »


« J’ai donc choisi de prendre mes responsabilités », a-t-il martelé. « Si le débat n’est pas sur le fond, je fais ce que d’autres ont fait avant moi pour faire face à de l’obstruction. » Le 49.3 « est un instrument offert par la Constitution pour qu’on puisse avancer. »

Enfin, le premier ministre a tenu à spécifier que le texte sur lequel il a engagé sa responsabilité n’est pas le texte initial, mais qu’il a notamment pris en compte le travail avec les organisations syndicales.

Motions de censure

Les députés LR ont déposé une motion de censure contre le gouvernement, ainsi que le groupe de la Gauche démocrate et républicaine composé du Parti socialiste (PS), du Parti communiste (PC) et de La France insoumise (LFI).

Facebook Comments