La leader du Rassemblement national profite du débat sur la laïcité et le voile pour progresser de huit points dans notre tableau de bord Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio.

Popularité en forte hausse pour Marine Le Pen. Avec 36% de «bonnes opinions» (+8 points), la présidente du Rassemblement national décroche son meilleur score depuis le début du quinquennat et s’installe à la vingtième place du tableau de bord Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio. Tous les clignotants sont au vert à mi-mandat. Contrairement à Jean-Luc Mélenchon, par exemple, qui stagne (35 %, =), elle profite d’un agenda médiatique et politique qui tourne autour de ses sujets de prédilection : immigration, islam, laïcité. Elle progresse dans toutes les catégories, singulièrement auprès des retraités (42%, +15), des ouvriers (47%, +11), mais aussi des sympathisants insoumis (27%, +15) et des Républicains (44%, +20). Dans un duel testé par l’Ifop, elle est toutefois toujours largement devancée par Emmanuel Macron : 55% en faveur du chef de l’Etat contre 27% pour Marine Le Pen, mais 18 % ne sont pas déterminés.

Dans une vague globalement baissière et toujours dominée par l’indétrônable Nicolas Hulot (69%, –2), deux personnalités surgissent dans le quinté de tête. D’abord, Nicolas Sarkozy, qui remonte à la quatrième place (47%, +1). L’ancien président de la République talonne le duo féminin et socialiste composé de Martine Aubry (50%) et Ségolène Royal (49%). L’ex-président fait le plein chez les Républicains (89%, +8), mais séduit aussi sept marcheurs sur dix et un tiers d’électeurs de gauche. Inversement, il chute de 21 points auprès des électeurs lepénistes (44%).

Baroin tire son épingle du jeu, Jadot sur sa lancée

Son cadet François Baroin tire aussi son épingle du jeu. Le patron de l’Association des maires de France s’installe à la cinquième place (47%, =) et taille son chemin. Il devance désormais assez nettement ses concurrents à droite : Xavier Bertrand (42%, –5) comme Valérie Pécresse (38%, –5) décrochent nettement.

François Baroin est préféré par les Français à Emmanuel Macron dans un duel testé par l’Ifop : 43% pour le maire de Troyes contre 40% pour le chef de l’Etat. François Baroin recueille les faveurs des sympathisants de gauche (42% contre 38% pour Macron), de ceux des Républicains (72/21) et de ceux du RN (63/25).

Au mitan du quinquennat, l’exécutif marque le pas. Emmanuel Macron limite la baisse (–1) et se maintient à 43%. C’est Edouard Philippe qui recule surtout ce mois-ci (45%, –4). Ses ministres les plus populaires jusqu’à présent décrochent aussi : Jean-Yves Le Drian (46%, –4) et Agnès Buzyn (28%, –5). L’écologiste Yannick Jadot confirme son élan des élections européennes et progresse de six points (39%). Il conclut un bon semestre, au cours duquel il accède à une notoriété de présidentiable. Surfant sur la thématique environnementale, le député européen séduit plus de la moitié des électeurs de gauche et quatre marcheurs sur dix.

www.parismatch.com

Facebook Comments