Tracking contre le coronavirus: Castaner estime que cela pourrait être « soutenu par les Français »

Sourcewww.huffingtonpost.fr


0
2108

Le traçage numérique accepté par les Français? Christophe Castaner était l’invité du JT de 20 heures sur France 2, ce dimanche 5 avril. Le ministre de l’Intérieur a répondu aux questions de Laurent Delahousse sur la crise du Covid-19 et le confinement. Il a également évoqué la technique du traçage numérique, appelé également tracking, pour lutter contre le coronavirus.

Le tracking à visée médicale est une piste étudiée par le gouvernement, a confirmé le ministre sur France 2. Il s’agit de l’utilisation de certaines données des téléphones, notamment GPS, pour tracer les contaminations éventuelles de Covid-19. Alors que ce système est décrié car susceptible de violer les libertés individuelles, Christophe Castaner a estimé ce dimanche soir qu’il pourrait tout de même être “soutenu” par les Français.

“Le tracking fait partie des solutions retenues par un certain nombre de pays, donc nous avons fait le choix de travailler en lien avec eux pour regarder ces solutions. Je suis convaincu que si elles permettent de lutter contre le virus et, si évidemment, elles respectent les libertés individuelles, c’est un outil qui sera retenu et soutenu par l’ensemble des Français”.

Vers un traçage volontaire?

Mercredi 1er avril, Édouard Philippe avait exclu la possibilité d’un traçage numérique “obligatoire” des individus pour lutter contre l’épidémie du coronavirus, mais la question d’un recours à des méthodes de “tracking” sur la base d’un “engagement volontaire” est “encore ouverte”.

Le Premier ministre a rappelé, devant la mission d’information de l’Assemblée nationale, que c’est avec ces outils de “tracking”, reposant en particulier sur l’utilisation des données…

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Facebook Comments